mercredi 1 novembre 2017

Infos santé-Chiropratique-La décompression vertébrale Cox


Chiropratique-La décompression vertébrale Cox

Dans une étude effectuée sur 1 000 personnes souffrant de douleurs lombaires (hernies discales pour la plupart),  91% ont été soulagées par la technique de décompression vertébrale Cox.  
Seulement 1% des chiropraticiens suivent et réussissent la certification Cox.

Contrairement aux ajustements chiropratiques traditionnels qui nécessitent une impulsion pour restaurer le mouvement d’un segment vertébral, l’ajustement en décompression de type Cox se fait en douceur, la plupart du temps sans craquements.

  • Les buts de la décompression vertébrale

•   Élargir le canal vertébral

•   Réduire la pression sur les disques intervertébraux et les nerfs spinaux

•   Restaurer le mouvement normal de la colonne vertébrale

•   Améliorer la posture, améliorer les fonctions corporelles, et créer un effet de bien-être


La décompression vertébrale réduit la pression interne du disque intervertébral en augmentant l’espace entre les vertèbres. Que ce soit par la distraction axiale, la flexion ou une combinaison de mouvements, chaque segment vertébral (lombaire, thoracique ou cervical) peut être isolé individuellement et décomprimé. L’oscillation rythmée de l’ajustement en décompression favorise une meilleure circulation des fluides à l’intérieur du disque, ce qui permet une meilleure nutrition et une guérison plus rapide de ce dernier.


Bien qu’une table mécanisée assiste le chiropraticien dans sa tâche d’ajuster la colonne vertébrale, il s’agit essentiellement d’une méthode manuelle. Quand la condition le permet, les tables d’ajustement Cox peuvent induire une décompression automatisée, mais en tout temps, c’est le chiropraticien qui contrôle le traitement.

D’abord développée pour traiter la hernie discale, une condition potentiellement grave, la méthode Cox de décompression vertébrale peut être utilisée pour tout le monde. Elle s’est révélée particulièrement efficace pour éliminer les irradiations (douleurs sciatiques, douleurs brachiales, raideurs profondes à l’omoplate, etc.) ainsi que pour réhabiliter le mouvement normal des segments vertébraux. Il s’agit d’une thérapie sans douleur qui convient autant à l’athlète dans la force de l’âge qu’aux personnes souffrant d’ostéoporose ou d’arthrose.

Que ce soit pour ajuster une subluxation vertébrale mineure ou pour traiter une hernie discale aiguë, c’est la méthode la plus souvent utilisée.


1 commentaire: